Destructeur de décision

De WikiPNL

La technique de destructeur de décision est une technique de PNL qui cherche à transformer une croyance très ancienne. Elle s'inspire du travail de redécision en Analyse Transactionnelle.

Parfois, les enfants font de véritables serments intérieurs, « je ne ferai jamais comme untel, je ne serai jamais ceci ou cela ». Puis le temps passe et les serments sont oubliés. Mais leur effet demeure. De telles décisions de vie peuvent aussi être prises à l'âge adulte. C'est toujours à la suite d'une certaine expérience que de telles décisions surviennent.

Structure[modifier]

La technique du destructeur de décision consiste à remonter en amont de l'expérience décisive pour injecter une autre expérience telle que la décision ne pourra plus être la même.

Protocole[modifier]

Le sujet se plaint d'un comportement récurrent, en fidélité à une règle personnelle.[1]

  1. Trouver I'expérience négative ancienne qui a donné lieu à une telle décision. Parfois, elle est présente à la mémoire. On peut au besoin la faire remonter par un ancrage de l'état interne déplaisant ressenti aujourd'hui.
  2. Créer une expérience fictive correctrice à placer avant l'événement. Le sujet imagine une scène qui puisse faire office de vaccin, et qui aurait eu lieu peu avant l'événement. Au cours de cette scène, le sujet aurait appris tout ce qui lui est nécessaire d'apprendre sans pour autant prendre de décision limitante. (On peut utiliser une expérience survenue bien plus tard et la placer au bon endroit.)
  3. S'appuyer sur une décision aidante. Le sujet retrouve une décision dont il est très satisfait, et observe les submodalités de la représentation qu'il s'en fait. Préférer une décision récente.
  4. On installe ces submodalités dans la scène nouvellement créée.
  5. Sur la ligne du temps, le sujet s'arrête juste avant l'heure de la décision d'autrefois et vit la scène créée avec les submodalités relevées en «3».
  6. Le sujet traverse le moment où il avait autrefois pris une décision regrettable, et expérimente la différence.
  7. Le sujet revient au présent, s'y arrête un instant et avance vers l'avenir en prenant conscience de ce qu'il fera autrement, à la suite de cette expérience nouvelle.

Destruction de décisions.jpg

Notes et références[modifier]

  1. Protocole proposé par Gérard Symanski.