Stratégie de mémorisation

De WikiPNL
Révision datée du 19 octobre 2023 à 14:36 par Alain Thiry (discussion | contributions) (→‎Mémoire à long terme)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

La stratégie de mémorisation en PNL est un séquence cognitive particulièrement efficace pour mémoriser. Elle est composée d'un Visuel remémoré suivi d'un contrôle kinesthésique. Bandler et Grinder publie en 1979 la première modélisation de cette stratégie. Ils montre ainsi que la mémorisation n'est pas une question de méta-programme (être ou ne pas être visuel, auditif ou kinesthésique) mais bien un problème de stratégie que tout le monde peut apprendre.

Validation scientifique[modifier]

François Loiselle a décrit dans sa thèse universitaire (L'effet de l'emplacement des yeux sur la mémorisation orthographique, dirigée par Renaud LeBlanc, Université de Moncton, Canada, 1985) l'expérimentation qu'il a réalisée sur ce modèle en répartissant des personnes en 4 groupes. Au premier, il a demandé de visualiser en haut à leur gauche une série de mots présentés. Au second, visualiser en bas à droite. Le troisième n'a reçu pour toute consigne d'étudier et un quatrième de simplement visualiser. Ses résultats ont montré que le groupe qui était invité à visualiser en haut à leur gauche, ont une performance nettement supérieure aux autres groupes et maintiennent leur acquis après l'expérience[1].

Mémoire à long terme[modifier]

D'abord, bien mémoriser à court terme.

Révisions espacées[modifier]

Courbe de l'oubli selon Ebbinghaus

Une recherche en sciences cognitives montre que des informations mémorisées s'oublient très vite. Il est donc nécessaire de mettre en place une série de révisions espacées, c'est-à-dire que le temps entre celles-ci augmente à chaque fois.

Stratégie de transfert[modifier]

La stratégie de transfert sert à pouvoir avoir accès aux compétences acquises dans un autre contexte que celui du moment de l'étude. Par exemple, penser à utiliser des compétences acquises au cours de mathématique dans le cours de physique ou encore avoir accès, lors d'un voyage à Londres, au vocabulaire appris dans sa chambre. Cette stratégie correspond à ce que les intervenants en PNL appelle un pont vers le futur[2]. C'est, à la fin de l'étude d'une leçon, le fait de s'imaginer dans un futur utilisant l'information apprise. Sa structure est bien un Visuel (V) dans le futur et associé (K), donc la même que celle de la mémorisation.

Exercices[modifier]

Cette stratégie peut être installée par un professionnel de la pédagogie PNL. Liste sur internet

Capture d'écran de l'application Lire.cool

Cette compétence peut être entrainer via l'application gratuite Lire.Cool (accès ici) avec la fonction Ortho. Il est question de passer dans la stratégie de mémorisation pour intégrer l'orthographe de mots présentés en niveau de difficulté. Cette application a été créée par des Experts en pédagogie PNL (InterActif et Schoolup).

Notes et références[modifier]

  1. Alain Thiry, 2007, p. 147, « Annexe 1 ».
  2. Alain Thiry, 2007, p. 70.