Stratégie pour dormir

De WikiPNL

Dormir est un besoin fondamental. Bon nombre de personnes ont des soucis pour le satisfaire. Elles accumulent un déficit de sommeil, qui engendre une baisse de la vigilance, de l'irritabilité, du stress, de la fatigue...

Plusieurs facteurs interviennent : nos croyances, notre état émotionnel, nos processus internes, notre alimentation, notre manière de vivre...

Croyances[modifier]

Nous avons quelques fois adopté certaines croyances erronées à propos du sommeil. Il est utile alors de se renseigner auprès de votre médecin ou de chercheurs spécialistes du domaine. Exemple, plus on dort, plus on sera en forme, alors qu'il y a de gros dormeur et de petit dormeur. Quelques fois un enfant n'a pas besoin d'autant[1] d'heures de sommeil que ne le croient leurs parents.

Etats Internes, tensions musculaires et respiration[modifier]

Si on ressent de la colère, de la tristesse... impossible de s'endormir. Utiliser des techniques pour changer d'émotion peut aider.

Prendre conscience des tensions musculaires et les lâcher aide également.

Quand on s'endort, on adopte une respiration particulière. Et inversement, se forcer à la prendre aide à s'endormir.

Processus internes[modifier]

Adopter certaines sous-modalités peuvent nous aide à nous endormir.

Richard Bandler montrait que certaines personnes restent éveillées car dans leur pensée se succèdent des flashs qui nous rappellent qu'on a des problèmes. Impossible de dormir avec ses flashs mentaux. On pense d'un problème à l'autre. Il préconisait d'éteindre mentalement chaque flash le plus vite possible.

Recadrage en 6 pas[modifier]

Il est utile de chercher le sens que peut avoir ce symptôme de ne pas savoir s'endormir.

Alimentation, écrans, manière de vivre[modifier]

Plusieurs facteurs comportementaux peuvent intervenir, comme : manger des sucres rapides un peu avant d'aller dormir, ou regarder des écrans jusqu'au moment d'aller au lit, aller dormir chaque jour à des heures différentes.

Notes et références[modifier]

  1. Des fois c'est l'inverse.