Coaching

De WikiPNL

Le coaching est l'action d'accompagner une personne ou un groupe au travers d'un changement.

Il existe différentes actions de coaching en organisation : compétence, performance, stratégique[1]. Elles sont toutes utiles au client, mais nécessitent des compétences particulières pour chacune d'elle. Le client cernera ce dont il a besoin et s'orientera vers le professionnel le plus compétent pour l'accompagner.

Le coaching métier[modifier]

Ce type de coaching sert notamment à développer des compétences[2], et agit au niveau des capacités[3] : des compétences métiers, telles que : savoir faire une présentation, gérer un projet, conduire une réunion... ; mais aussi des compétences relationnelles, telles que : la synchronisation, les techniques de questionnement... ; ainsi que les compétences personnelles, telles que : la gestion du stress, l'organisation personnelle, les stratégies de créativité, les stratégies de réflexion...

Le coaching personnel[modifier]

Ce type de coaching sert à se libérer de ses limites personnelles. Il intervient au niveau des croyances et de l'identité.[4] On peut utiliser les techniques de changement de croyances, comme l'alignement des niveaux logiques, le réimprinting, la marelle de croyances, la matrice de l'identité, les niveaux de croyance, le Moi Secure, le sens des tuiles, le modèle des gabarits...

Le coaching de toute l'organisation[modifier]

Ce type de coaching correspond au coaching stratégique. Notre client n'est plus ni le patron, ni certains de ses employés, mais bien l'entreprise dans son ensemble dans le but de pérenniser son développement.

Ce coaching nécessite des compétences étendues pour pouvoir[5] :

  • explorer le projet d'entreprise (mission, stratégie, vision)
  • choisir et implémenter la culture d'entreprise nécessaire à la stratégie (valeurs, croyances, méta-programmes)
  • installer une organisation et donner les formations nécessaires
  • construire un plan d'actions

Selon Alain Thiry, certaines théories, en dehors de la PNL mais dans le monde du management, sont indispensables, comme la théorie des configurations d'entreprise de Mintzberg, les routines défensives d'Argyris, la théorie des 2 facteurs de Herzberg...

Niveau de formation des coachs[modifier]

En fonction de son organisation et de sa propre capacité au changement, choisir un coach, pour un dirigeant, peut être une opération délicate. Plusieurs critères sont à prendre en compte dont le niveau de formation et sa nature. En fonction du type de coaching dont il a besoin, le dirigeant ciblera son choix. S'il a besoin d'un coaching métier, il pourra s'orienter vers un coach issu du métier. S'il a besoin d'un coaching plus personnel, il aura besoin de quelqu'un qui a une formation plus étoffée[6] (maître-praticien, voire un psychothérapeute). S'il veut opérer un changement majeur de son organisation, alors son choix doit se porter sur une personne très polyvalente (maître-praticien, ...).

Notes et références[modifier]

  1. Alain Thiry, Les 3 types de coaching, InterActif éditions, Gembloux (Belgique), 2018.
  2. Alain Thiry, 2018, p. 20-41.
  3. Cf. niveaux logiques
  4. Alain Thiry, 2018, p. 44-64.
  5. Alain Thiry, 2018, p. 74.
  6. La SICPNL demande une formation supplémentaire d'un an et demi après le maitre-praticien.